Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les opposants renoncent à envahir le centre financier de Bangkok

Bangkok - Les "chemises rouges" ont renoncé à manifester dans le quartier financier de Bangkok, a indiqué un de leurs responsables. Un important dispositif de sécurité a été déployé pour les empêcher de perturber plus encore l'activité économique du pays.
Des milliers de soldats et de policiers anti-émeutes, dont beaucoup armés de fusils d'assaut, ont pris position depuis lundi matin pour protéger le quartier de Silom, le centre financier de la capitale.
L'armée thaïlandaise a prévenu qu'elle autorisait ses troupes à faire usage de leurs armes, dans certaines conditions, face aux milliers d'opposants qui occupent plusieurs secteurs de la capitale.
L'un des dirigeants du mouvement, Nattawut Saikua, a déclaré que les opposants ne tiendraient un rassemblement dans le quartier des affaires que si l'armée évacuait les lieux. A la place, les opposants au Premier ministre Abhisit Vejjajiva ont affirmé qu'ils s'installaient définitivement dans le quartier commerçant de la capitale.
La situation reste très tendue à Bangkok, dix jours après des violences politiques sans précédent en près de vingt ans qui ont fait 24 morts.
Les "chemises rouges", partisans de l'ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra, réclament la démission de l'actuel chef du gouvernement, qui a de nouveau rejeté lundi soir une telle hypothèse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.