Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Il est désormais possible de frayer, virtuellement, avec les ours polaires canadiens. Des caméras haute définition placées sur les rives de la Baie Hudson diffusent en temps réel les images sur internet, ont annoncé mercredi des organisations locales.

Environ un millier de grands plantigrades se réunissent chaque automne près de la ville de Churchill, au Manitoba, à plus de 2000 kilomètres au nord-ouest de Montréal. Ils y attendent que la baie gèle, permettant leur migration annuelle.

Les touristes viennent nombreux pour assister à l'événement. Mais depuis mercredi, il n'est plus nécessaire de faire le trajet pour y participer, grâce aux caméras installées par une coalition d'organisations philanthropiques et d'amis de la nature.

"Il s'agit de permettre aux gens d'observer le monde de la nature dans laquelle nous vivons, dans l'espoir qu'ils développeront un lien affectif avec la planète", explique Charlie Annenberg, cinéaste et fondateur d'explore.org, qui dirige le projet et diffuse les images.

Les premières caméras ont été fixées sur un "toundra buggy", un véhicule tout-terrain utilisé pour transporter les touristes et à proximité d'un refuge situé en plein sur le parcours emprunté par les ours.

Malgré le mauvais temps et des connexions internet difficiles, les images sont transmises en temps réel. Jusqu'à présent, "on a vu quelques mâles marcher ou dormir et aussi une femelles avec deux petits", ajoute le cinéaste.

ATS