Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'ours polaire est menacé par les changements climatiques. Sa population pourrait diminuer de 30% dans les 35 à 40 prochaines années, selon une nouvelle version de la Liste rouge de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Des études récentes montrent que la disparition de la banquise arctique augmente plus rapidement que prévu, a souligné jeudi l'organisation. Les ours polaires en dépendent directement et constituent des moyens de subsistance aux peuples de la région.

Selon des prévisions récentes, des étendues importantes de l'archipel arctique canadien seront libres de glace pendant plus de cinq mois par an à la fin du XXIe siècle. Dans d'autres régions de l'Arctique, ce scénario pourrait être atteint vers le milieu du XXIe siècle.

Une période de cinq mois ou plus sans glace provoquera un jeûne prolongé pour les ours polaires. Le réchauffement climatique peut aussi avoir des conséquences sur l'habitat et la santé d'espèces dont ils se nourrissent.

Parmi les autres évaluations, 29 espèces de champignons figurent désormais sur la Liste rouge. Ils sont touchés principalement par la destruction et la dégradation de leurs habitats, principalement à cause de changements dans les pratiques d’utilisation des sols.

La Liste rouge de l'UICN intègre à l'heure actuelle 79'837 espèces évaluées, parmi lesquelles 23'250 sont menacées.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS