Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Jérusalem - Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a proposé lundi un nouveau moratoire sur la colonisation en échange de la reconnaissance d'Israël comme "Etat du peuple juif". Les Palestiniens ont aussitôt rejeté ce marché "sans rapport avec le processus de paix".
"Si la direction palestinienne dit sans ambiguïté à son peuple qu'elle reconnaît Israël comme l'Etat-nation du peuple juif, je serai prêt à réunir mon gouvernement pour demander un nouveau moratoire sur la construction" dans les colonies juives de Cisjordanie occupée, a déclaré M. Netanyahu à l'ouverture de la session d'hiver du Parlement.
"Quoi d'autre pourrait convaincre le gouvernement, et davantage encore les citoyens d'Israël, que les Palestiniens sont vraiment prêts à vivre avec nous en paix? Quelque chose qui indiquerait un véritable changement du côté palestinien", s'est interrogé M. Netanyahu, assurant qu'un tel engagement témoignerait de la sincérité de la volonté de paix des Palestiniens.
La réponse des Palestiniens ne s'est pas fait attendre. "Cette question n'a pas de rapport avec le processus de paix ni avec les obligations qu'Israël n'a pas remplies. Nous la rejetons aussi bien en bloc que dans le détail", a déclaré le principal négociateur palestinien, Saëb Erakat.
Pas la première foisLes Palestiniens ont rejeté à plusieurs reprises l'exigence de M. Netanyahu portant sur le caractère juif de l'Etat, arguant qu'ils reconnaissent déjà Israël, qui n'avait jusqu'alors jamais posé cette condition à l'établissement de relations diplomatiques avec d'autres pays, y compris avec les Etats arabes signataires d'un traité de paix avec Israël.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS