Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Santiago - Une des célèbres statues Moai de l'Île de Pâques, qui devait être expédiée en France fin avril pour une exposition, ne vraisemblablement pas le voyage à Paris. Les îliens ont refusé ce prêt par référendum, ont annoncé les autorités culturelles du Chili.
La consultation, qui s'est déroulée début mars, est passée inaperçue parce que le Chili a dû faire face à l'urgence du séisme et du tsunami du 27 février. Mais au total, 89% des habitants de l'îlot du Pacifique sud se sont opposés au voyage de la statue, selon le rapport du Conseil des monuments nationaux (CMN).
Le projet de transfert d'un Moai à Paris, pour y être exposé du 26 avril au 9 mai au Jardin des Tuileries, avait été lancé en 2008 par les fondations italienne Mare Nostrum et française Louis Vuitton. Il visait à faire connaître la culture de l'île, en échange d'une contribution à la préservation de son patrimoine.
Les quelque 4000 habitants d'origine polynésienne de Rapa Nui, nom indigène de l'île, ont été informés du projet au cours d'une série de réunions. Ils ont ensuite été consultés par référendum, en vertu de la Convention de l'Organisation internationale du Travail (OIT) sur les peuples indigènes.
Sur près de 900 suffrages exprimés, les îliens ont rejeté l'expatriation du Moai par 789 "non" contre 94 "oui". Le CMN, qui avait émis un avis initial favorable, doit officiellement donner une décision finale lors d'une réunion plénière mi-avril. Mais il est peu probable qu'il aille à l'encontre de l'avis de la population pascuane, selon des sources proches du dossier.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS