Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tous les passages à niveau dangereux du réseau CFF ont été assainis. Depuis fin 2014, il n'y a plus de traversée exploitée par la compagnie qui ne soit pas aux normes, a-t-elle indiqué. Mais entre 450 et 500 sites d'autres entreprises ferroviaires doivent encore être sécurisés.

Les CFF ont ainsi tenu le timing imposé à l'origine par l'Office fédéral des transports (OFT). Les dix derniers ouvrages sécurisés dans la deuxième moitié de 2014 l'ont été essentiellement en Suisse romande. Le programme d'assainissement avait commencé en 2010.

Au total, 120 sites du réseau CFF étaient considérés comme dangereux. Les travaux ont pris plusieurs formes selon la situation: soit un remplacement du passage dangereux par un passage inférieur, soit la mise en place d'une signalisation lumineuse et acoustique, soit l'installation de barrières automatiques. Depuis 2004, environ 550 passages à niveau des CFF ont été assainis.

Mais beaucoup d'entreprises ferroviaires privées ne sont pas parvenues à effectuer les travaux jusqu'à la fin 2014 comme le souhaitait la Confédération. En cause, des oppositions ou des recours. Fin décembre, il restait encore entre 450 et 500 passages à niveau qui n'avaient pas encore été assainis, selon l'OFT. Les chiffres définitifs seront disponibles au printemps.

Délai supplémentaire

Il existe en Suisse plus de 4600 passages à niveau. Dès l'an dernier, il était clair que toutes les traversées critiques ne pourraient pas être sécurisées. C'est pourquoi, le Conseil fédéral a donné un délai supplémentaire aux entreprises ferroviaires.

Au lieu de terminer les travaux à la fin 2014 comme prévu initialement, les compagnies devaient présenter jusqu'à la fin de l'année dernière des demandes complètes pour les sites à assainir. Ce qu'elles ont fait, selon l'OFT. Une fois les autorisations délivrées, les exploitants ont un an pour assainir le passage dangereux.

Trois morts à Wolfenschiessen

L'assainissement des passages à niveau vise à réduire le nombre d'accidents qui ont émaillé l'actualité à de multiples reprises ces dernières années. En 2013, il y en a eu 19, selon l'Office fédéral de la statistique.

Celui d'août 2014 s'est révélé particulièrement grave: un minibus de touristes israéliens a heurté un train de la compagnie Zentralbahn (zb) sur un passage non équipé à Wolfenschiessen (NW), faisant trois morts et cinq blessés.

A l'époque de l'accident fatal, il était question d'équiper de barrières automatiques le passage qui n'était alors signalé que par des croix de St-André, mais le projet n'avait alors pas encore été réalisé. Entretemps, la compagnie zb a sécurisé l'ensemble des passages à niveau de son réseau.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS