Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les monarchies du Golfe ont annoncé mardi leur décision d'emboîter le pas à l'Arabie saoudite et de retirer leurs observateurs de la mission arabe en Syrie, très controversée. Elles ont appelé le Conseil de sécurité de l'ONU à faire pression sur Damas pour qu'il applique le plan arabe.

Dans un communiqué, le Conseil de coopération du Golfe (CCG) dit que ses "Etats membres ont décidé d'adhérer à la décision du royaume saoudien et de retirer leurs observateurs de la mission de la Ligue arabe en Syrie", accusant Damas de ne pas se conformer au plan de sortie de crise arabe.

Il appelle le Conseil de sécurité à "entreprendre toutes les mesures nécessaires pour exercer des pressions sur la Syrie et l'amener à appliquer (...) le plan arabe de paix", prévoyant un arrêt des violences dans ce pays.

ATS