Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Communauté de développement d'Afrique australe (SADC), qui rassemble 15 pays, s'est engagée samedi à déployer 4000 hommes en République démocratique du Congo (RDC). Elle entend ainsi contribuer à la mise en place d'une force neutre dans l'Est de ce pays, où sont actifs les rebelles du M23.

A l'issue d'un sommet en Tanzanie, où étaient présents six chefs d'Etat, dont le président congolais, Joseph Kabila, le bloc a aussi demandé à l'Onu de renforcer le mandat de la Monusco, la force de maintien de la paix présente dans l'est de la RDC.

Tomaz Salomao, secrétaire général de la SADC, a annoncé que le bloc allait "activer" au cours du mois de décembre une brigade d'environ 3000 soldats et que la Tanzanie enverrait à elle seule un bataillon d'un millier d'hommes.

Un porte-parole du M23 a déclaré à Reuters que le groupe ne s'opposait pas au déploiement d'une force neutre, mais que "l'accent devrait être mis sur les négociations à Kampala", la capitale de l'Ouganda, entre la RDC et la rébellion.

Le gouvernement de RDC a repris lundi le contrôle de Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu, dont le M23 s'était emparé le 20 novembre dernier avec l'aide, selon des experts de l'Onu, de soldats rwandais. La Monusco a été vivement critiquée pour avoir laissé les rebelles s'emparer de la ville.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS