Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les producteurs suisses réalisent le plus petit bénéfice sur les légumes et les fruits (archives).

KEYSTONE/DOMINIC STEINMANN

(sda-ats)

Les agriculteurs suisses ont reçu l'an dernier entre 34 et 52% par franc dépensé par le consommateur pour des biens issus de leur production. Les paysans ont moins gagné sur le lait et les fruits, mais plus sur les viandes de boeuf, veau et agneau.

Pour chaque franc dépensé par le consommateur pour du lait suisse, environ 43 centimes sont revenus aux producteurs. En 2014, ils recevaient encore près de 47 centimes, selon la Newsletter de juillet de l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG).

Une production croissante en Suisse et à l'étranger ainsi que les bas prix du lait en poudre et du beurre sur les marchés mondiaux ont pesé sur les prix à la production. Les transformateurs et les commerçants de détails en sont ressortis gagnants: la part leur revenant a augmenté, pour passer à près de 57%.

Viande plus intéressante

Concernant la viande de boeuf, de veau et d'agneau, les agriculteurs ont reçu entre 0,6 et 3,4 centimes de plus, soit environ 46 à 50 centimes par franc dépensé par le consommateur. En revanche, cette part a baissé pour la viande de porc à près de 39%: les producteurs ont ainsi obtenu quelque 3 centimes de moins. Cela est dû aux faibles prix à la production par rapport aux années précédentes.

Les paysans réalisent le plus petit bénéfice sur les légumes et les fruits. Respectivement 41 et environ 38 centimes leur reviennent par franc payé par le consommateur. Par rapport à 2014, la part aux producteurs a augmenté pour les légumes, mais moins pour les fruits.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS