Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pittsburgh n'est plus qu'à une victoire du Graal. Victorieux 3-1 à San Jose dans le match IV de la finale de la Coupe Stanley, les Penguins bénéficient de trois balles de match.

La première se jouera jeudi soir à Pittsburgh qui mène désormais 3-1 avec l'assurance de jouer encore deux matches s'il le faut à domicile. Portés par leur public, les Penguins ont toutes les cartes en main pour conclure cette série et remporter une quatrième Coupe Stanley. Une série qui s'est sans doute jouée lundi soir en Californie.

Parfaitement protégés par un Matt Murray qui a été élu homme du match avec ses 23 arrêts, les Penguins ont forcé la décision grâce au brio retrouvé d'Evgeni Malkin. "Muet" depuis le début de la série, le Russe a trouvé Ian Cole pour l'ouverture du score à la 8e avant de signer le 2-0 à cinq contre quatre à la 23e.

Une fois de plus dans cette finale, San Jose a concédé l'ouverture du score. "Devoir toujours courir derrière le score nous force à sortir du rythme que nous voulions imposer, déplore le coach des Sharks Peter DeBoer. C'est notre grand problème dans cette finale !"

ATS