Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les phoques apprennent à rester immobile ou à ouvrir la bouche en vue de leur visite médicale.

KEYSTONE/ZOO ZURICH/ENZO FRANCHINI

(sda-ats)

Les trois phoques du Zoo de Zurich apportent des anneaux, sonnent des cloches et tendent la nageoire. Ces démonstrations, dont le public est friand, sont le résultat d'un entraînement qui n'a pas pour but le divertissement des foules, mais la visite chez le médecin.

Les phoques ne sont pas des patients faciles. Leur physionomie les rend difficiles à tenir. Les narcoses sont risquées, car leur épaisse couche de graisse complique le dosage de la drogue, explique le curateur du zoo Robert Zingg mercredi devant les médias.

Les gardiens s'entraînent quotidiennement avec les phoques. Ils leur apprennent par le jeu à ouvrir la bouche ou encore à rester immobile. Le cas échéant, les vétérinaires peuvent ainsi contrôler leurs dents ou leur mettre des gouttes dans les yeux.

Les trois phoques du zoo de Zurich se nomment Pila, Inuit et Farah. Cette dernière a 40 ans et est arrivée à Zurich en 1979, pour l'inauguration de l'enclos des phoques. Pila est née en 2015 en Allemagne et Inuit en 2008 à Zurich.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS