Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Zurich - Entre 50% et 70% des piétons ne marchent pas seuls mais en groupe dans la rue. Ces groupes progressent jusqu'à 17% plus lentement que des individus seuls, ont calculé des chercheurs suisses et français dans une étude publiée par la revue "PLoS ONE".
Marcher en groupe peut contribuer à la formation de bouchons, selon ces travaux. Lorsque trois personnes avancent et que le flux en sens inverse se fait plus important, elles ont tendance à former un V, un groupe de quatre formant lui plutôt un U. Cela facilite la communication au sein du groupe, mais en le ralentissant.
De tels piétons perdent ainsi jusqu'à 17% de terrain par rapport à des personnes progressant seules. Les scientifiques soulignent que ces constats peuvent être utiles pour la conception d'infrastructures urbaines ou de sorties de secours, par exemple.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS