Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

D'abondantes précipitations ont amélioré la qualité de l'air en Asie du Sud-Est, affectée depuis des mois par l'épaisse fumée provenant des feux de forêts en Indonésie. La fin de la crise des incendies est proche.

L'Indonésie, la Malaisie et Singapour ont enregistré, sur certaines parties de leur territoire, une meilleure qualité de l'air depuis deux mois. La Thaïlande et les Philippines constatent également un répit après avoir été touchés par l'épaisse fumée.

Infections respiratoires

La brume grise a provoqué des centaines de milliers d'infections respiratoires et des fermetures d'écoles. Le trafic aérien a également été perturbé.

"Nous voyons à nouveau des nuages", s'est réjoui le ministre de la Défense de Singapour, Ng Eng Hen, dans un message sur son compte Facebook. Il y a publié une photo du ciel bleu vu de son bureau.

La principale agence météorologique de Malaisie a indiqué que la saison des pluies avait débuté dans la région. Il s'agit d'une étape cruciale pour faire disparaître la fumée provenant des incendies de forêt qui se produisent tous les ans en Indonésie pendant la saison sèche. Les feux sont aggravés, cette année, par le courant chaud El Nino.

Les récentes précipitations dans les îles indonésiennes de Sumatra et Kalimantan ont considérablement réduit la fumée. De nouvelles pluies sont, par ailleurs, attendues, a déclaré une porte-parole de l'Agence nationale des catastrophes Sutopo. Ces deux régions sont les plus touchées par les milliers d'incendies qui ravagent l'archipel.

Près de 20 morts

Dix-neuf personnes ont péri en Indonésie, depuis le début des incendies en juillet. Les feux sont allumés pour l'essentiel illégalement en vue d'accroître les plantations d'huile de palme à Sumatra et Kalimantan. L'Indonésie est la première productrice mondiale de ce produit de consommation.

La technique primitive de défrichement et de fertilisation dans les zones tropicales, la culture sur brûlis est encore utilisée. Au total, les brasiers ont détruit en quelques mois 1,7 million d'hectares.

Selon l'ONG World Ressources Institute (WRI), les émissions de gaz à effet de serre rejetées ont dépassé certains jours ceux de l'ensemble de l'activité économique des Etats-Unis.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS