Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Près de 60% des PME tablent sur une hausse de leurs exportations au 4e trimestre (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

L'embellie du climat à l'exportation se confirme au 4e trimestre 2017. Les petites et moyennes entreprises (PME) exportatrices suisses abordent l'avenir avec beaucoup de confiance, grâce notamment à l'affaiblissement du franc.

Le baromètre des exportations de Credit Suisse, qui mesure la demande étrangère en produits helvétiques, affiche son plus haut niveau depuis 2011. Cette tendance devrait encore gagner en dynamique ces prochains mois, selon le sondage trimestriel réalisé par la grande banque et Switzerland Global Enterprise (S-GE) et publié mardi.

La bonne tenue des exportations est due principalement aux excellentes valeurs des industries allemande et américaine dans l'indice des directeurs d'achat (PMI). Ces valeurs évoluent bien au-dessus des 60 points, le seuil de croissance se situant à 50%.

L'appréciation de l'euro vis-à-vis du franc, de 7% entre janvier et septembre 2017, devrait également favoriser la compétitivité de l'économie helvétique sur le marché international.

Hausse des exportations

Les attentes à l'export des PME de Switerland Global Enterprise atteignent 75,2 points au début du 4e trimestre, nettement au-dessus du trimestre précédent (67,1 points) et du seuil de croissance fixé à 50 points.

Cet indice est calculé à partir des attentes à l'export au 4e trimestre et des ventes effectives réalisées au cours du trimestre précédent.

Plus de la moitié des PME interrogées disent vouloir exporter davantage au prochain trimestre, une proportion en hausse par rapport au trimestre précédent. Si 58% des entreprises interrogées tablent sur une hausse de leurs ventes à l'international, 36% prévoient une stagnation, contre 42% au début du 3e trimestre.

Compétitivité renforcée

L'évolution favorable des taux de change améliore la compétitivité à l'export et renforce ainsi la demande de produits suisses à l'étranger. Reste que la plupart des entreprises ne ressentent pas encore d'effet concret sur leur volume d'exportation.

Pour 53% d'entre elles, leurs marges se sont améliorées sous l'effet des nouveaux taux de change. Les entreprises restent toutefois prudentes quant aux cours appliqués en 2017: 66% d'entre elles appliquent un taux euro-franc compris entre 1,05 et 1,10 franc, alors que l'euro se négocie actuellement à 1,15 franc.

L'Allemagne reste le principal marché: 80% des PME interrogées comptent y vendre des biens ou des services, puis vient la France (62%). L'Italie et les Etats-Unis suivent de près avec 54%, devant l'Autriche (53%).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS