Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les PME exportatrices toujours plus confiantes en l'avenir

En ce début d'année, le baromètre des exportations de Credit Suisse, qui mesure la demande étrangère en produits helvétiques, présente des valeurs supérieures à celles relevées durant le boom intervenu entre 2004 et 2007 et lors de la reprise de 2010-2011 (archives).

KEYSTONE/EPA AAP/JULIAN SMITH

(sda-ats)

L'embellie du climat à l'exportation se confirme, l'évolution amorcée l'an dernier s'étant poursuivie au premier trimestre 2018. A la faveur de l'affaiblissement du franc, entre autres, jamais les PME n'avaient abordé l'avenir avec autant de confiance depuis 2010.

En ce début d'année, le baromètre des exportations de Credit Suisse, qui mesure la demande étrangère en produits helvétiques, affiche un haut niveau. Il présente des valeurs supérieures à celles relevées durant le boom intervenu entre 2004 et 2007 et lors de la reprise de 2010-2011.

Et cette tendance devrait encore gagner en dynamique ces prochains mois, selon le sondage trimestriel réalisé par la grande banque et Switzerland Global Enterprise (S-GE) et publié jeudi. Cette année, les exportations devraient progresser de plus de 4% en termes réels, soit corrigés de l'inflation.

La bonne tenue des exportations est due principalement à la croissance de l'industrie dans plusieurs branches dans les principaux marchés en Europe et aux Etats-Unis. Les entreprises industrielles helvétiques, encore pénalisées en 2015 et 2016 par le franc fort, devraient renouer avec la croissance en 2018 et même redynamiser l'ensemble de l'économie.

Affaiblissement durable du franc

Credit Suisse estime que l'euro va s'apprécier durablement face au franc, une évolution qui s'accompagnera d'un impact favorable sur les marges. Les attentes à l'export des PME de Switzerland Global Enterprise atteignent 77,1 points au début du 1er trimestre, une valeur record depuis les premiers relevés effectués en 2010 et nettement au dessus du seuil de croissance fixé à 50 points.

Cet indice est calculé à partir des attentes à l'export entre janvier et fin mars 2018 et des ventes effectives réalisées au cours du trimestre précédent. Pas loin des deux tiers (62%) des PME interrogées disent vouloir exporter davantage au prochain trimestre, une proportion en hausse par rapport au trimestre précédent.

Si 46% des entreprises interrogées tablent sur une hausse de leurs ventes à l'international entre 1 et 10%, 14% d'entre elles prévoient une augmentation entre 10 et 25%. Seules 31% des PME sondées prévoient une stagnation, contre 36% au début du 4e trimestre. Elles ne sont plus que 6% à attendre un tassement de leurs affaires.

Allemagne toujours devant

L'évolution favorable des taux de change améliore la compétitivité à l'export et renforce ainsi la demande de produits suisses à l'étranger. L'Allemagne reste le principal marché: 78% des PME interrogées comptent y vendre des biens ou des services, puis vient la France (64%). Les Etats-Unis (54%), devançant l'Italie et l'Autriche (53%).

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.