Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les poissons du petit lac d'Inkwil sont alimentés en oxygène depuis dimanche. Le brusque changement de météo survenu ce week-end a réduit la quantité d'air disponible dans cette étendue d'eau à cheval entre les cantons de Soleure et de Berne.

Les chaudes journées d'été ont mis à mal la teneur en oxygène du lac. La chute des températures constatée cette fin de semaine n'a pas arrangé les choses, bien au contraire: la concentration est tombée samedi en dessous d'un milligramme par litre, indique lundi la Chancellerie d'Etat soleuroise.

Les poissons et les autres organismes vivants aquatiques se retrouvent dans une situation périlleuse. Des aires de récupération ont été aménagées, dans lesquelles de l'eau fraîche est injectée. Un dispositif qui émane d'un concept d'urgence existant depuis 2011.

Les pensionnaires du lac ne sont pas pour autant tirés d'affaire. Si la météo ne s'améliore pas, de nombreux poissons pourraient mourir comme en 2011, année marquée par la sécheresse.

La profondeur du lac d'Inkwil se limite à 4,5 mètres. Les eaux contiennent une quantité considérable d'algues.

ATS