Toute l'actu en bref

Aller au théâtre "élèvera" le "niveau culturel des policiers et réduira leur fatigue après une journée de travail difficile et stressante", a expliqué le porte-parole du ministère de l'intérieur (image symbolique).

KEYSTONE/AP/SERGEY PONOMAREV

(sda-ats)

Les policiers du Tadjikistan devront dorénavant aller au théâtre au moins une fois par mois. Cette mesure, qui concerne les policiers "de tous rangs", devrait "élever leur niveau culturel", a annoncé mardi le ministère de l'Intérieur.

Aller au théâtre "réduira leur fatigue après une journée de travail difficile et stressante", a ajouté le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Oumarjon Emomali. Il a précisé que "la police, à la fois dans la capitale et dans les régions, sera informée des dernières sorties".

L'autoritaire président tadjik Emomali Rakhmon, au pouvoir depuis 1992, a ordonné en 2015 la construction d'un théâtre de 100 millions de dollars appelé à devenir le plus grand d'Asie centrale. En 2012, le Tadjikistan avait déjà ouvert la plus grande librairie de la région, mais les autorités avaient ensuite demandé au public d'en remplir les rayons.

Le pays est habitué aux projets grandioses. En 2011, le mât le plus haut du monde avait été inauguré dans la capitale Douchanbé. D'une hauteur de 165 mètres, il est surmonté d'un drapeau tadjik de 30 mètres sur 60.

ATS

 Toute l'actu en bref