Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les visiteurs ont découvert les coulisses des TPG samedi à l'occasion de la journée portes ouvertes.

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

La journée portes ouvertes des Transports publics genevois (TPG) a connu samedi un beau succès populaire avec une fréquentation de plus de 3000 personnes. Cet événement marquait les 40 ans de la régie publique.

A l'entrée des locaux du Bachet-de-Pesay, les visiteurs étaient accueillis par le gros camion qui nettoie les rails de tram. "Tu vois le joystick à côté du volant?", demande le collaborateur à un petit garçon. "C'est avec cette manette que tu actionnes les brosses", explique-t-il.

Impressionné, le garçon est invité à monter dans le véhicule et à s'asseoir sur le siège du conducteur. Cerise sur le gâteau: il est vivement encourager à toucher tous les boutons. Un peu plus loin, le public pouvait grimper sur la plate-forme qui permet de contrôler l'alimentation électrique des trams et des trolleybus.

La visite s'enchaînait avec des ateliers de mécanique ferroviaire et de carrosserie. Beaucoup étaient surpris de constater que l'entretien des véhicules était réalisé sur place, avec notamment un atelier de sellerie et une énorme menuiserie. Il faut d'ailleurs pas moins de 14'500 articles en magasin pour entretenir les 436 véhicules des TPG.

Plus de 70 métiers

Les visites guidées du service d'impression numérique qui permet de de fabriquer les plaques des arrêts, ainsi que de la centrale de régulation du trafic, ont affiché complet. C'est la première fois que les TPG organisaient des portes ouvertes de cette ampleur.

"Nous sommes très contents d'avoir pu échanger avec la population et d'avoir pu valoriser le travail des collaborateurs", a relevé François Mutter, porte-parole des TPG. Plus de 150 employés étaient présents pour expliquer la large palette des 70 métiers représentés aux TPG.

Cette journée célébrait les 40 ans de la régie publique. Auparavant, le réseau était exploité par la Compagnie genevoise des tramways électriques. Cette dernière est passée sous le giron de l'Etat le 1er janvier 1977. La régie publique emploie 1885 collaborateurs et son réseau se déploie sur 423 kilomètres.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS