Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les Ports rhénans suisses vendent leur participation en Allemagne voisine, mais continueront à collaborer (archives).

KEYSTONE/GAETAN BALLY

(sda-ats)

Les Ports rhénans suisses vendent leur participation dans leur homologue allemand de Weil am Rhein, la société Rheinhafengesellschaft (RHG). Les actions (38,09% du capital) sont acquises par la ville frontalière avec effet à la fin de 2017.

La décision de vendre est motivée par l'incertitude entourant la stratégie de l'entreprise allemande, ont indiqué vendredi les Ports rhénans suisse (SRH). Elle est survenue "d'un commun accord". A l'avenir, le développement des infrastructures se poursuivra de chaque côté dans le cadre des compétences territoriales.

L'objectif général était partagé par les deux groupes, mais la manière de le concrétiser divergeait, a précisé à l'ats Martin Nusser, directeur adjoint de SRH. Du point de vue des Ports rhénans suisses, le financement des investissements futurs devait s'opérer en tenant compte avant tout des impératifs opérationnels.

Collaboration maintenue

Les détails ne sont pas divulgués. En 2015, SRH avait passé un correctif de valeur de 550'000 francs sur sa participation, en raison de la perte essuyée par RHG. Avec le rachat de la part de SRH, la ville de Weil am Rhein contrôlera 90% des installations portuaires, qui traitent 700'000 tonnes de marchandises par an.

Par ailleurs, la collaboration entre SRH et RHG continuera, indépendamment de la participation, précise le communiqué. Elle est même appelée à une intensification, dans le cadre de l'engagement commun trinational en faveur de la plate-forme portuaire rhénane entre Bâle, Mulhouse (F) et Weil am Rhein.

Weil am Rhein est la première ville allemande une fois passée la frontière à Bâle. Situé dans le land du Bade-Wurtemberg, elle compte quelque 30'000 habitants.

ATS