Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Zurich - Le durcissement des prescriptions et le manque de possibilités d'expansion de Zurich-Kloten inquiètent le directeur de Swiss, Harry Hohmeister. Selon lui, le trafic pourrait se déplacer davantage vers Munich et Vienne, et faire du site zurichois un aéroport de province.
Depuis juin, la durée des limitations du trafic nocturne a été prolongée. La situation va s'aggraver en hiver, quand les retards se feront plus fréquents, prédit le patron de la filiale de Lufthansa dans une interview parue ce dimanche dans la "SonntagsZeitung".
Le nouveau plan directeur pour l'aéroport est en consultation jusqu'à fin octobre. Mais il ne fait qu'entériner cette situation, déplore M. Hohmeister. En raison du nombre toujours croissant de passagers, il estime que Zurich-Kloten va en pâtir, et toute l'économie suisse avec l'aéroport, à commencer par la compagnie Swiss elle-même.
Cela à un moment où Swiss table sur la croissance, et vient de passer commande de neuf nouveaux appareils pour un milliard de francs. "Nous parviendrons encore à intégrer cet agrandissement dans l'infrastructure existante", dit M. Hohmeister. Mais selon lui, il faudra revoir tout le système de pistes durant les deux décennies à venir, avec notamment une option à deux pistes parallèles.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS