Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Aux côtés des produits pétroliers et de la ferraille, la viande de porc a également renchéri au niveau des prix à la production (archives).

KEYSTONE/AP dapd/HARALD TITTEL

(sda-ats)

Les prix à la production et à l'importation ont continué d'augmenter en mai par rapport au mois d'avril, en raison surtout de la hausse des produits pétroliers et de la ferraille. Mais, sur un an, ils ont fléchi de 1,2%.

L'indice des prix à la production et à l'importation se situait à 99,7 points le mois dernier (décembre 2015=100), en augmentation de 0,4% sur un mois, a indiqué mardi l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans un communiqué. Il porte sur les prix effectifs des produits sur le marché au moment de leur commande.

Aux côtés des produits pétroliers et de la ferraille, les produits pharmaceutiques de base et la viande de porc ont également renchéri au niveau des prix à la production. Les préparations pharmaceutiques sont, par contre, devenues meilleur marché.

Carburants plus chers

Concernant les prix à l'importation, les carburants, le mazout, le fer brut et l'acier se sont avérés plus onéreux. Il en a été de même pour les métaux non ferreux, les hydrocarbures, les fruits à pépins et à noyau ainsi que les produits pharmaceutiques de base. Les prix ont, en revanche, baissé pour les matières plastiques de base, les ordinateurs, les légumes, les pommes de terre et le papier.

Quant aux produits manufacturiers, ils ont affiché une progression de 0,2%, au niveau du marché intérieur, sur un mois mais une baisse de 1,7% sur un an. Ceux relatifs aux exportations ont reculé de 0,1% par rapport au mois précédent et de 0,5% par rapport à mai 2015.

ATS