Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Les prix de l'électricité augmenteront en moyenne de 4% l'an prochain. Pour justifier cette hausse, les producteurs invoquent le renchérissement de l'énergie ainsi que la nécessité de rénover leurs infrastructures afin de ne pas perdre de la substance.
Le président de l'Association des entreprises électriques suisses (AES) Kurt Rohrbach a souligné à Berne devant la presse que des investissements de l'ordre de six milliards de francs sont nécessaires dans le réseau et les installations. Faute de quoi il y aura "perte de substance".
En Suisse, les prix sont toujours au-dessous des prix moyens des années 1990, a encore relevé M. Rohrbach. Mais l'on ne peut se soustraire à la tendance européenne à la hausse, selon lui.
Les prix sont en effet jusqu'à 2,5 fois plus élevés dans les Etats voisins. Une différence qui a d'ailleurs permis aux entreprises électriques suisses de réaliser des bénéfices élevés en revendant du courant à l'étranger, comme l'a souligné le CEO d'Axpo SA Manfred Thumann.
Les autres motifs invoqués pour justifier les hausses sont le renchérissement des énergies (charbon, mazout, gaz), qui entrent pour 40% environ dans la composition du prix de l'électricité. S'y ajoutent l'augmentation des tarifs d'utilisation du réseau définis par Swissgrid (46% du prix), ainsi que celle des taxes et redevances (14%).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS