Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les prix de la propriété en Suisse ont crû modérément en 2014, de 2,5% pour les appartements en propriété et de 1,5% pour les maisons individuelles. L'activité intense dans la construction et le durcissement de la réglementation ont continué de peser sur le marché.

Le renchérissement de l'an passé reste toutefois inférieur à la moyenne des 15 dernières années, constate le nouveau rapport d'UBS sur l'immobilier. Un tiers de la hausse des prix du logement en propriété enregistrée au cours des cinq dernières années est d'origine spéculative.

En cinq ans, la propriété s'est renchérie de près de 30% en termes réels sous l'effet de la poussée démographique et des taux bas. Le niveau actuel devrait se maintenir, vu la conjoncture solide et le ralentissement graduel sur le front des prix. Bon nombre d'investisseurs qui se sont réfugiés dans la pierre ont aussi contribué au mouvement vers le haut.

Or cette augmentation-là ne repose pas sur des bases solides et une correction de près de 10% pourrait survenir à tout moment, prévient UBS. Pour l'heure, les facteurs de hausse, comme l'immigration, dominent encore. Les experts de la banque prévoient pour 2015 un rehaussement des prix de seulement 0,5% pour les maisons et de 1,5% pour les appartements en propriété à l'échelle de la Suisse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS