Toute l'actu en bref

L'activité de construction de logements locatifs se maintient à un haut niveau (archives).

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

Les prix des logements en location devraient baisser de 0,9% en Suisse cette année. En Suisse romande, le recul est compris entre -2,1% en Valais et à Genève et -0,8% en Suisse occidentale (Jura-Neuchâtel-Fribourg-Nord vaudois).

Les fondamentaux du marché des logements locatifs suisses sont toujours solides, selon le rapport Immo-Monitoring publié mardi par le cabinet de conseils zurichois Wüest Partner. "Toutefois, celui-ci a peu à peu glissé vers un marché de locataires plutôt que de propriétaires, contrairement à une grande partie de la dernière décennie".

Même si le nombre d'annonces a légèrement baissé pendant le dernier trimestre 2016 (pour atteindre 150'200 objets) - notamment en raison d'un effet saisonnier - et même si les réductions de prix ont été de faible ampleur, l'activité de construction se maintient à un haut niveau, note le cabinet de conseils.

Davantage de logements vacants

Cela va augmenter le nombre d'appartements disponibles ces prochains mois. De fait, les logements vacants pourraient être plus nombreux dans certaines régions de Suisse. La demande de logements reste quant à elle intacte et en raison du niveau élevé de l'offre, il est devenu plus difficile de trouver des locataires.

Dans de nombreuses communes d'agglomération, une part supérieure à la moyenne des locatifs se situe toutefois au-dessus de la propension à payer moyenne des personnes à la recherche d'un logement. La pression sur les loyers pourrait y être plus élevée qu'ailleurs, note Wüest Partner.

Même pour les baux existants, la probabilité que les loyers reculent cette année est élevée. Le taux hypothécaire de référence moyen a atteint le seuil de 1,625% et une diminution entraînerait une réduction supplémentaire des loyers de 2,91%. Une baisse du taux de référence pourrait se produire d'ici au mois de septembre, pronostique le cabinet de conseils.

Aucune région ne devrait voir le prix de ses logements en location augmenter cette année. La plus forte baisse est attendue dans les cantons de Genève et du Valais (-2,1%). Les prix de la région lémanique dans son ensemble devraient reculer de 1,4%, ceux de la région zurichoise de 1,5% et ceux de la Suisse occidentale de 0,8%.

L'avenir pourrait être marqué par une hausse des vacances et des durées de commercialisation pour les propriétaires d'immeubles. Des développements de projets pourraient être remis en question.

Les PPE à la hausse

A l'inverse, les prix des appartements en propriétés par étages (PPE) ont augmenté de 1,2% entre 2015 et 2016 en Suisse. Ils devraient encore croître de 0,5% cette année.

La Suisse méridionale est la seule région où les prix devraient diminuer cette année (-0,6%), avec notamment un repli de 1% en Valais. La région lémanique devrait rester stable, tandis que la Suisse occidentale pourrait enregistrer une hausse de 0,5%. Les prix vont le plus augmenter en Suisse orientale (+1,7%).

Comme les annonces pour les appartements en PPE à des prix abordables se concentrent dans des régions peu attrayantes pour les acheteurs potentiels, ces biens sont peu prisés. Par contre, l'offre à des prix plus élevés augmente dans les communes convoitées et bien accessibles de Suisse.

Néanmoins, le prix de ces objets est disproportionné par rapport à leurs attributs, ou alors le financement de ces biens n'est pas abordable. Ainsi, les prix des transactions dans le segment haut de gamme ont connu de fortes baisses l'an dernier.

Globalement, la demande pour la PPE reste élevée. Cependant, l'offre et la demande pourraient ne pas concorder en raison des différences entre les acteurs du marché quant à leur représentation des prix.

Les prix des terrains ont atteint des niveaux tellement élevés qu'il est devenu difficile de réaliser des objets peu coûteux, relève encore le rapport de Wüest Partner. Par conséquent, l'offre à des prix abordables devrait rester faible.

Villas plus chères

Du côté des maisons individuelles, les prix ont augmenté de 1,5% entre 2015 et 2016. Une offre limitée et un intérêt toujours aussi important de la part des personnes désirant avoir leur propre villa sont à l'origine de cette légère hausse.

Même si les activités de construction dans le neuf devraient légèrement augmenter, il ne faut pas s'attendre à une nette hausse de l'offre, prévient le cabinet. Les taux d'intérêt devraient donc rester bas et la demande rester importante.

Pour cette année, les prix devraient grimper de 0,8% en Suisse. La hausse sera la plus forte à Zurich (+1,9%), devant Berne (+1,5%) et la Suisse orientale (+1,3%). Les prix devraient augmenter de 0,5% en Suisse occidentale, mais baisser dans la région lémanique (-0,7%) et en Valais (-1,5%).

Enfin, la pression sur les loyers devrait se maintenir en ce qui concerne les surfaces commerciales. Les prix devraient baisser de 0,4% dans les surfaces de bureaux et de 2,5% dans les surfaces de vente.

ATS

 Toute l'actu en bref