Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Chez ITS Coop Travel par exemple, les prix sont partiellement revus à la hausse dans la catégorie des vols courts et moyen courriers (archives).

KEYSTONE/WALTER BIERI

(sda-ats)

Les vacances balnéaires pourront coûter plus cher cet été en raison de la forte demande. Chez plusieurs voyagistes helvétiques, les prix vers les destinations prisées en Méditerranée ont augmenté comparé à l'an dernier.

Pour leurs vacances estivales, les Suisses ont plébiscité en 2017 l'Espagne, les îles grecques, Chypre, suivis du Portugal, de la Croatie et de l'Italie, indique mercredi la Fédération Suisse du voyage (FSV). C'est ce qui ressort d'un sondage réalisé auprès d'ITS Coop Travel, Hotelplan Suisse, Knecht Reisen, Kuoni Suisse et TUI Suisse.

En raison de la situation géopolitique et sécuritaire, les réservations précoces pour la saison estivale enregistrent dans l'ensemble une croissance à un chiffre, voire à deux dans le bas de la fourchette, constate la FSV. Idem pour l'ensemble du premier semestre 2017.

Mais cette ruée a un impact sur les tarifs. Si les prix s'avèrent en moyenne stables chez Hotelplan Suisse et TUI Suisse, ce n'est pas le cas partout. ITS Coop Travel, Knecht et Kuoni ont partiellement revu les leurs à la hausse dans la catégorie des vols courts et moyen courriers.

Vols meilleur marché

"Pour toutes les destinations très demandées, les prix moyens des hôtels sont plus élevés que l'année passée", explique Marcel Schlatter, porte-parole de Kuoni, cité dans le communiqué. Une hausse souvent compensée par des vols meilleur marché en raison des surcapacités - par exemple vers Majorque, nuance-t-il.

"L'évolution des prix est différenciée et dépend des devises", relève Marcel Gehring, patron de Knecht Reisen. "Les destinations méditerranéennes ont tendance à être plus chères", confirme-t-il toutefois.

A l'aune des prix, le sud de la Turquie s'avère particulièrement attractif. Si tous les répondants font état d'une baisse des réservations, cette destination n'en figure pas moins à la 5e place dans la liste des préférences, note TUI Suisse.

Pour l'automne prochain, le top 3 reste inchangé. Mais l'Egypte regagne en popularité parmi certains tours-opérateurs. Chez ITS Coop Travel, les réservations se présentent "massivement" au-delà de leur niveau de l'année précédente, certes modeste. La demande pour la station tunisienne de Djerba remonte elle aussi chez TUI Suisse et Hotelplan Suisse.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS