Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La motion de Jacques Bourgeois (PLR/FR) concerne en particulier la viande, le lait, les produits laitiers et les oeufs (image symbolique).

KEYSTONE/LUKAS LEHMANN

(sda-ats)

Pour être valorisées, les denrées alimentaires sans OGM devront être étiquetées plus facilement comme telles. Après le National, le Conseil des Etats a adopté mardi tacitement une motion en ce sens.

Soutenue par des parlementaires de tous bords, la demande du conseiller national Jacques Bourgeois (PLR/FR) charge le Conseil fédéral d'assouplir la législation. L'indication "produit sans recours au génie génétique" n'est autorisée qu'en cas de renoncement complet aux OGM dans tout le processus de fabrication. Une réglementation "très stricte", a convenu le chef du Département fédéral de l'intérieur Alain Berset.

Celle-ci ne permet pas de mettre en avant l'absence d'OGM dans les denrées alimentaires suisses, contrairement à ce qui se fait dans les pays voisins où les produits d'origine animale portent le plus souvent la mention "sans OGM", a souligné Brigitte Häberli (PDC/TG) au nom de la commission.

Les agriculteurs helvétiques sont donc désavantagés par rapport à leurs concurrents étrangers, selon Jacques Bourgeois, directeur de l'Union suisse des paysans. Sa motion concerne en particulier la viande, le lait, les produits laitiers et les oeufs, si les producteurs n'ont eu recours au génie génétique ni pour les animaux de rente, ni pour les aliments fourragers.

Alain Berset a indiqué qu'un projet visant à assouplir la réglementation sera élaboré et soumis à la consultation publique. Il s'agit aussi de s'assurer que les consommateurs aient accès à une information claire et compréhensible.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS