Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Pour les moniteurs de conduite automobile, laisser les jeunes de 17 ans prendre le volant sur des routes déjà engorgées constitue un danger "mortel" (photo symbolique).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

"Travail bâclé", "gribouillis": les moniteurs de conduite automobile rejettent avec véhémence les modifications suggérées par Berne pour la former les conducteurs. Autoriser la conduite dès 17 ans et supprimer une journée de formation peut s'avérer mortel, selon eux.

Les "pseudo-propositions" mises en consultation en avril dernier par l'Office fédéral des routes (OFROU) représentent un "véritable" danger, a déclaré Urs Fasel, président de l'Association suisse des moniteurs de conduite (ASMC), aux médias réunis jeudi à Regensdorf (ZH). Pire, la Confédération prend ainsi en compte une augmentation du nombre de jeunes conducteurs morts sur les routes, accuse-t-il.

Le système actuel a fait ses preuves

Pourtant, les statistiques montrent que le nombre de jeunes conducteurs victimes d'accidents de la route a baissé. "Nous avons l'un des meilleurs systèmes de formation, dans lequel les moniteurs de conduite et les particuliers travaillent main dans la main", souligne le président de l'ASMC.

Pour l'association, les propositions de l'OFROU sont d'autant moins compréhensibles. A l'avenir, jusqu'à 40'000 jeunes gens inexpérimentés, âgés de 17 ans, se verraient ainsi "lâchés sur des routes déjà engorgées". Il s'agit d'une "explosion de dangers" qui peut provoquer davantage d'accidents, prévient Urs Fasel.

Actuellement, les élèves conducteurs parcourent généralement leurs premiers kilomètres avec un moniteur et s'exercent par la suite en privé avec un proche. Ce système a fait ses preuves, soutient l'ASMC.

Formation continue réduite

Selon l'OFROU, les jeunes de 17 ans doivent être autorisés à prendre le volant, accompagnés, afin de gagner en expérience. L'examen pratique de conduite ne resterait possible qu'à partir de 18 ans.

La formation de conducteur se ferait toujours en deux étapes, permis à l'essai durant 3 ans compris, comme c'est le cas depuis 2005. Mais la formation continue obligatoire serait réduite de deux jours à un seul. L'ASMC exige un maintien du deuxième jour. Elle admet en revanche que le contenu de l'enseignement doit être amélioré.

La mise en consultation des modifications proposées par l'OFROU dure jusqu'au 26 octobre. Ces changements s'inscrivent dans le cadre d'une révision des prescriptions relatives au permis de conduite.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS