Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les progrès dans la lutte contre les djihadistes de l'Etat islamique doivent être plus rapides a estimé lundi Barack Obama en annonçant l'envoi du chef du Pentagone Ashton Carter en mission au Moyen-Orient. Le but est d'obtenir une aide supplémentaire de leurs alliés.

"C'est toujours un combat difficile", a déclaré le président américain. "Il faut admettre que les progrès doivent être plus rapides", a-t-il dit du Pentagone.

Critiqué par l'opposition républicaine pour ne pas en avoir fait assez contre l'organisation extrémiste sunnite, notamment depuis les attentats du 13 novembre en France et la tuerie du 2 décembre à San Bernardino, en Californie, Barack Obama a assuré que la coalition formée en août 2014 par les Etats-Unis pour bombarder l'EI frappait "plus fortement que jamais".

Le groupe djihadiste a perdu d'importantes portions de territoire qu'il contrôlait en Syrie et en Irak, a-t-il dit en soulignant que depuis l'été, l'EI n'avait pas remporté une seule opération militaire dans l'un ou l'autre de ces pays.

Selon Barack Obama, le groupe a perdu 40% des territoires qu'il contrôlait en Irak. "Les chefs de l'(EI) ne peuvent pas se cacher et le message que nous leur adressons est simple: 'Vous êtes les prochains'," a ajouté le président des Etats-Unis.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS