Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L’investissement initial du fonds en faveur des paysages ruraux traditionnels a déclenché d'autres soutiens (archives).

KEYSTONE/ARNO BALZARINI

(sda-ats)

La plupart des projets soutenus par le Fonds suisse pour le paysage (FSP) entre 2001 et 2010 conservent une "bonne voire très bonne qualité". Le FPS joue en outre un rôle moteur puisqu'il entraîne d'autres contributeurs dans les projets qu'il soutient.

Le FSP tire ces conclusions d'une étude sur l'impact et la persistance des 300 projets encouragés durant cette décennie. "Sans lui, la majeure partie des projets n'auraient pas pu voir le jour", indique le fonds dans un communiqué diffusé mercredi.

L'étude précise que les projets soutenus ont suscité des réactions positives au sein de la population, auprès des agriculteurs, des propriétaires et des autorités. Tous sont désormais davantage sensibilisés au respect de la nature et du paysage. En outre, plus de 90% des projets ont eu des retombées positives pour la biodiversité.

Le FSP a été créé en 1991 à l'occasion du 700e anniversaire de la Confédération. Lancé pour une période de dix ans, il a déjà été reconduit par deux fois jusqu'en 2011 et 2021, avec chaque fois une enveloppe de 50 millions de francs pour la période. La question d'une nouvelle prolongation est actuellement étudiée par le Parlement.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS