Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Fédération suisse des médecins psychiatres-psychothérapeutes (FMPP) soutient le référendum contre les réseaux de soins intégrés. Pour les psychiatres, le "managed care" empêche le libre choix d'un spécialiste en psychothérapie, ce qui n'est pas dans l'intérêt des patients.

Le projet approuvé par le Parlement fin septembre exige un large échange de données entre les différents médecins et thérapeutes d'un réseau, ajoute la Fédération lundi dans un communiqué. Or la protection des données est d'une "importance cruciale pour les personnes atteintes dans leur santé psychique".

Les psychiatres craignent de surcroît qu'après la réforme prévue, les maladies psychiques ne soient plus traitées de manière adéquate pour des raisons financières. Les réseaux de soins intégrés sont acceptables seulement si les critères du libre accès, de la protection des données et de la non-discrimination des malades psychiques sont respectés, conclut le texte.

ATS