Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les quatre tableaux volés en février 2008 lors d'un casse spectaculaire à la Collection Bührle, à Zurich, ont été retrouvés. C'est le résultat de quatre ans d'enquête menée par 30 agents dans six pays, a indiqué vendredi le Ministère public zurichois.

Le quatrième tableau, "Ludovic Lepic et ses filles" (1871) d'Edgar Degas, a pu être retrouvé il y a quelques mois. L'information avait été retenue pour ne pas compromettre l'enquête. La valeur de la toile est estimée à une dizaine de millions de francs.

L'opération "Europe prsluk" lancée après le vol des tableaux a duré quatre ans. L'objectif était d'arrêter les voleurs et de retrouver les tableaux intacts, a indiqué le Ministère public zurichois.

Quatre suspects ont été arrêtés en Serbie où ils sont placés en détention préventive. L'un d'eux était connu pour des délits en Suisse. Il a laissé des traces dans le véhicule qui a servi au vol. C'est ainsi que les enquêteurs ont pu remonter jusqu'à lui.

Armés et masqués

Le 10 février 2008, trois hommes armés et masqués ont pénétré en plein jour dans le musée qui abrite la Collection Bührle à Zurich. Ils en sont ressortis quelques minutes plus tard avec quatre tableaux de grande valeur.

Deux des toiles avaient été retrouvées la semaine suivante dans une voiture garée sur le parking d'une clinique psychiatrique à Zurich. Il s'agit de "Champ de coquelicots près de Vétheuil" (1879) de Claude Monet et de "Branches de marronnier en fleurs (1890) de Vincent van Gogh. Ensemble, ces toiles valent environ 70 millions.

Il y a quelques mois, les enquêteurs ont pu remettre la main sur "Ludovic Lepic et ses filles". Enfin, le 11 avril, la police a retrouvé en Serbie la toile "Garçon au gilet rouge" (1888-90) de Paul Cézanne. Sa valeur est estimée à 100 millions de francs.

ATS