Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les épisodes caniculaires de cet été ne sont pas restés sans effet sur les récoltes de fruits d'été. Fruit-Union Suisse a comptabilisé plusieurs récoltes moins importantes qu'attendues, même si certaines espèces ont tiré leur épingle du jeu.

"L'année 2015 des fruits d'été s'est le plus souvent bien déroulée, bien que les conditions météorologiques aient posé par moment des défis de tailles", a résumé Fruit-Union Suisse dans un communiqué diffusé mardi.

Les espèces qui ont le plus souffert sont les petits fruits. Quelque 7372 tonnes de fraises ont été commercialisées jusqu'au début octobre, soit l'équivalent de 85% de l'an dernier. La récolte des framboises (1355 tonnes) frôle le résultat de 2014 (1405 tonnes). Des récoltes inférieures ont été observées pour les myrtilles, les groseilles à grappes et les mûres.

Par ailleurs, la canicule a influencé la croissance des fruits, qui ont grandi moins vite que prévu. Par exemple, les cerises d'industrie ont connu "un décalage abyssal" entre les 900 tonnes attendues et les 178 tonnes livrées.

Malgré les chutes de grêles et la canicule, quelque 3744 tonnes d'abricots de classe I ont été récoltés, alors que 4100 tonnes étaient attendues. La récolte est inférieure aux 5360 tonnes cueillis en 2014, mais proche de celles de 2012 et 2013, note Fruit-Union Suisse. Enfin, 3146 tonnes de pruneaux ont été ramassés.

L'organisation s'est également penchée sur les dégâts provoqués par la drosophile du cerisier ou mouche suzukii. Même si des prises suggèrent que la population du petit insecte n'a pas reculé depuis 2014, les dégâts ont toutefois été moins importants que l'année dernière. Un panel de mesures a porté ses fruits.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS