Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les réfugiés doivent être intégrés avec leur identité religieuse

Le pape demande aux Européens d'intégrer les réfugiés avec leur identité religieuse (archives).

KEYSTONE/TI-PRESS/GABRIELE PUTZU

(sda-ats)

Le pape François lance un appel aux Européens pour qu'ils intègrent les réfugiés avec leur identité religieuse. Le souverain pontife a tenu lundi un long discours aux diplomates accrédités auprès du Saint-Siège.

L'arrivée des migrants doit pousser l'Europe "à redécouvrir son patrimoine culturel et religieux propre, de sorte que, reprenant conscience de ses valeurs sur lesquelles elle s'est édifiée, elle puisse en même temps maintenir vivante sa tradition et continuer à être un lieu accueillant, annonciateur de paix et de développement", a souhaité le pape argentin.

Selon lui, "la construction de sociétés inclusives exige comme condition une compréhension intégrale de la personne humaine, qui peut se sentir vraiment accueillie quand elle est reconnue et acceptée dans toutes les dimensions qui constituent son identité, y compris religieuse".

Le souverain pontife a rappelé au passage que la Déclaration universelle des droits de l'Homme comprenait "le droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion, qui inclut le droit à la liberté de changer de religion".

"On sait malheureusement combien le droit à la liberté de religion est souvent violé et la religion devient souvent soit l'occasion de justifier idéologiquement de nouvelles formes d'extrémisme, soit un prétexte à l'exclusion sociale, voire à des formes de persécutions de croyants", a-t-il noté.

Le pape a souligné que migrants et réfugiés mettaient le cap vers l'Europe pour y trouver "paix et sécurité", "fruit d'un long cheminement né des idéaux des pères fondateurs du projet européen après la Seconde Guerre mondiale".

Noble patrimoine

"L'Europe doit être fière de ce patrimoine, fondé sur certains principes et sur une vision de l'homme qui plonge ses bases dans son histoire millénaire, inspirée par la conception chrétienne de la personne humaine", a insisté François.

Rendant hommage aux efforts d'accueil de la Grèce et de l'Allemagne, le pape a aussi exprimé une "gratitude spéciale" à l'Italie pour ses "exemples positifs d'intégration". A deux mois des élections législatives italiennes du 4 mars, il a toutefois émis le voeu que les difficultés économiques persistantes du pays ne conduisent pas à "des fermetures" à l'avenir.

Le pape souhaite la poursuite des initiatives de paix en Syrie. "Il est aussi important que puissent retourner dans leur patrie les nombreux réfugiés qui ont trouvé accueil et refuge dans les nations limitrophes, surtout en Jordanie, au Liban et en Turquie", a-t-il poursuivi, en rendant hommage aux "efforts accomplis par ces pays".

Statu quo de Jérusalem

Reprenant un appel déjà lancé dans son message de Noël, le pape souligné l'importance de "soutenir toute tentative de dialogue dans la péninsule coréenne, afin de trouver de nouvelles voies pour surmonter les oppositions actuelles, d'accroître la confiance réciproque et d'assurer un avenir de paix au peuple coréen et au monde entier".

Il a aussi évoqué les récentes tensions survenues après la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, alors que la ville est revendiquée par les Israéliens comme les Palestiniens. Il a à nouveau invité à respecter "le statu quo de Jérusalem, ville sacrée pour les chrétiens, les juifs et les musulmans".

Concernant la crise politique et humanitaire "sans précédent" au Venezuela, le pape a exhorté "à répondre sans tarder aux besoins primaires de la population".

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.