Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington - Les adversaires républicains du président Barack Obama au Sénat américain ont à nouveau refusé l'ouverture des débats sur la réforme de la régulation financière. Il s'agissait du troisième rejet consécutif.
Les élus ont voté pour ouvrir les débats à 56 voix contre 42, soit quatre voix de moins que les 60 voix nécessaires. Lundi et mardi, les chefs de la majorité avaient déjà échoué à rassembler les suffrages nécessaires pour l'ouverture des débat. Le projet de loi est destiné à éviter une réitération de la crise financière de 2008 dans le système financier américain.
Les démocrates comptaient sur les accusations de fraudes contre la banque d'affaires Goldman Sachs pour donner un coup de pouce à leur démarche de réforme. Ils espéraient que ces "comportements risqués" rejailliraient sur leurs adversaires républicains lors des élections de novembre.
Les républicains ont indiqué qu'ils soutenaient la mise en place de nouvelles règles pour Wall Street. Ils restent néanmoins opposés au projet de loi des démocrates tant qu'un compromis impliquant les deux partis n'aura pas été atteint.
Après l'échec de l'ouverture des débats, le président Barack Obama avait affirmé mardi que "les Américains méritent un débat honnête" sur la réforme financière. "Je ne leur demande même pas de voter pour le projet de loi", avait-il expliqué lors d'un déplacement à Ottumwa (Iowa).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS