Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Washington - Les adversaires républicains du président Barack Obama au Sénat américain ont barré la route à une tentative de la majorité démocrate d'approuver la nomination de Robert Ford comme nouveau ambassadeur en Syrie. Ils doutent de la pertinence d'envoyer un représentant à Damas.
Les démocrates ont tenté de confirmer la nomination de M. Ford, un diplomate respecté, par un processus de "consentement unanime". Mais cette démarche a rencontré l'opposition des républicains en la personne du sénateur Tom Coburn.
Il y a cinq ans, le président George W. Bush avait rappelé à Washington l'ambassadeur en Syrie à la suite de l'assassinat du Premier ministre libanais Rafic Hariri en février 2005.
L'administration Obama avait annoncé en juin 2009 son intention de nommer un nouvel ambassadeur en Syrie, un ancien ennemi jugé utile par les Etats-Unis dans leurs efforts pour la paix entre Israël et les Palestiniens.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS