Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les réserves de devises de la Banque nationale suisse (BNS) ont fortement progressé en mai. A la fin du mois, elles s'élevaient à 303,8 milliards de francs contre 237,6 milliards à fin avril.

Une grande partie de cette augmentation est à mettre au compte d'achats de devises en vue du soutien du cours plancher entre le franc et l'euro, a déclaré une porte-parole de la banque centrale. Elle n'a toutefois pas souhaité détailler davantage.

L'exacerbation de la crise ces dernières semaines a suscité nombre de spéculations sur les interventions de la BNS dans le but de maintenir le taux plancher de 1,20 franc pour un euro qu'elle a fixé en septembre. Le marché a évoqué des interventions comprises entre 20 et 100 milliards de francs.

Le week-end dernier, plusieurs représentants de l'économie ont critiqué l'attitude de la BNS. L'ancien patron d'UBS Oswald Grübel a par exemple écrit que l'institut financier faisait ainsi prendre des risques importants à l'économie suisse.

ATS