Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La marine et l'aviation israéliennes ont poursuivi leurs bombardements de la bande de Gaza pour la cinquième journée consécutive. Les tirs de roquettes palestiniennes sur l'Etat hébreu ont également continué. Des tractations sont en cours pour tenter d'aboutir à une trêve.

Au total, 26 Palestiniens, dont une majorité de femmes et d'enfants, ont été tués dimanche, la journée la plus meurtrière depuis mercredi. Côté israélien, pour la quatrième journée consécutive, les sirènes d'alerte aérienne ont retenti à Tel-Aviv et à Jérusalem.

Barack Obama a dit soutenir "pleinement le droit d'Israël à assurer sa propre défense". Le président américain a cependant jugé "préférable" d'éviter une invasion terrestre. Londres a également mis en garde Israël contre les conséquences d'une telle opération.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a toutefois averti qu'Israël était prêt à étendre son offensive, destinée à mettre fin aux tirs de roquettes palestiniennes qui s'abattent régulièrement depuis des années sur son territoire.

Conditions israéliennes à une trêve

En visite au Caire, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan s'est prononcé pour un "cessez-le-feu synchronisé". Le président égyptien Mohamed Morsi a fait état d'"indices" précurseurs d'un cessez-le-feu. Un responsable israélien s'est rendu dimanche au Caire où des discussions se poursuivaient pour parvenir à une trêve, selon des responsables égyptiens.

"Il y a des contacts mais ils sont actuellement loin d'être finis", a souligné l'un des vice-Premiers ministres israéliens, Silvan Shalom. Son collègue Moshe Yaalon et le chef de la diplomatie Avigdor Lieberman ont affirmé qu'une trêve n'était possible qu'avec un arrêt total des tirs des groupes armés palestiniens.

M. Lieberman a par ailleurs rencontré le ministre français des affaires étrangères Laurent Fabius, qui a affirmé qu'il y a "urgence à intervenir" pour obtenir un cessez-le-feu entre Israéliens et Palestiniens.

La Russie souhaite réunir le Quartette pour le Proche-Orient (ONU, UE, Etats-Unis, Russie), dont l'émissaire Tony Blair est attendu ce lundi à Jérusalem. Et une délégation de la Ligue arabe doit se rendre mardi à Gaza.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS