Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les rebelles syriens ont revendiqué dimanche l'enlèvement la veille à Damas de 48 Iraniens, présentés comme des pèlerins par Téhéran. Ils ont indiqué vérifier leurs identités afin de prouver qu'ils sont impliqués dans les combats contre l'opposition à Bachar al-Assad. Pendant ce temps, les combats se poursuivaient à Alep.

L'Iran a demandé à la Turquie et au Qatar de l'aider à obtenir la libération des 48 otages. Les deux pays auraient accepté d'apporter leur contribution, a rapporté l'agence de presse iranienne Irna. La rébellion a toutefois dit n'être en contact avec aucun pays.

"Les négociations avec les parties à l'intérieur ou en dehors de la Syrie ne débuteront pas avant que nous confirmions l'identité de ces Iraniens et que nous prouvions que l'Iran est actif en territoire syrien avec ses armes et ses soldats", a déclaré le capitaine Abdel Nasser al Choumair, commandant de la brigade Al Baraa de l'Armée syrienne libre, interrogé par la chaîne de télévision Al Arabia.

La télévision publique syrienne a déclaré que des "groupes terroristes armés" avaient enlevé les Iraniens à bord d'un car sur la route de l'aéroport de Damas alors qu'ils comptaient visiter la mosquée Sayyeda Zeinab, un haut-lieu de pèlerinage. Mais le capitaine Choumair a déclaré que l'autocar se trouvait loin de la mosquée et se dirigeait vers des zones de combat entre l'armée et les rebelles.

Combats à Alep

Pendant ce temps, l'armée, qui a achevé son déploiement autour d'Alep, bombardait et livrait bataille dimanche aux insurgés dans la ville. Ces violences sont intervenues avant l'offensive décisive pour le contrôle de cette métropole du nord de la Syrie, enjeu crucial du conflit.

L'aviation a bombardé le quartier Salaheddine (ouest) assiégé par l'armée et cible la veille du plus violent pilonnage depuis l'ouverture du front d'Alep le 20 juillet, ainsi que celui de Sakhour (est), selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS