Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les longues recherches entreprises n'ont pas permis de retrouver l'avion disparu, mais elles ont livré une foule de données sur l'Océan Indien (archives).

KEYSTONE/AP POOLAFP/GREG WOOD

(sda-ats)

Les recherches sous-marines pour retrouver le vol MH370 disparu mystérieusement en 2014 n'ont pas permis de trouver l'épave, mais il en résulte une cartographie inédite d'une portion de l'Océan Indien, selon des scientifiques.

Le Boeing 777 de Malaysia Airlines s'était volatilisé le 8 mars 2014 avec 239 personnes à bord, peu après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin.

Aucune trace de l'appareil n'a été trouvée dans la zone de recherches de 120'000 kilomètres carrés déterminée dans le sud de l'Océan Indien, mais une quantité monumentale de données ont été collectées sur le relief des fonds marins de ce secteur, qui permettent de dresser une carte jusqu'alors inconnue de vallées, crêtes et volcans submergés.

"Nous estimons que seuls 10 à 15% des océans du monde ont été étudiés avec le genre de technologies utilisées pour les recherches du MH370", a dit le responsable de l'agence officielle australienne Geoscience Australia. "Ce qui fait que cette partie éloignée de l'Océan Indien fait partie des profondeurs océaniques les mieux cartographiées sur la planète."

Deux bateaux

L'épave de l'avion n'a pas été trouvée, mais celles de deux bateaux ont été découvertes lors de ces recherches. Elles ont révélé un massif sous-marin de six kilomètres de large et de 15 kilomètres de long et culminant à 1500 mètres au-dessus du plancher océanique, de même que des fosses de 1200 mètres de profondeur.

La disparition du MH370 est l'un des plus grands mystères de l'histoire de l'aviation civile. Plusieurs débris découverts sur le littoral de l'Océan Indien au large de l'Afrique de l'Est - loin de la zone de recherche - ont été identifiés comme appartenant probablement ou certainement au Boeing 777 de Malaysia Airlines.

Selon un rapport australien, les analyses d'un débris découvert au large de la Tanzanie, un volet extérieur droit, ont montré qu'il était "très probablement dans une position rétractée", suggérant que l'appareil n'était pas en position d'amerrissage avant de sombrer dans l'océan.

Les spéculations pour expliquer cette disparition demeurent principalement concentrées autour d'une défaillance mécanique ou structurelle, une prise d'otages ou un acte terroriste, mais rien n'est jusqu'ici venu étayer l'un ou l'autre scénario. Le mystère a également alimenté une kyrielle de théories du complot.

ATS