Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les récents problèmes liés à l'implantation de centres islamiques inquiètent l'Union vaudoise des associations musulmanes. L'UVAM plaide pour le dialogue et la coopération et invite à une table ronde en janvier sur ce sujet.

En avril à Yverdon, en juin à Vevey et en novembre à Payerne, les musulmans ont rencontré des problèmes avec leurs lieux de culte. Qu'il s'agisse d'un bail non renouvelé, de crédits refusés pour la rénovation de la mosquée ou du refus d'un permis de construire, la coopération et le dialogue n'ont pas permis d'aboutir, regrette l'UVAM dans son communiqué.

Face à ces difficultés, l'UVAM rappelle que la compréhension interreligieuse fait partie des priorités du Conseil d'Etat vaudois pour 2009-2012. Dans ce contexte, elle affirme clairement que l'idée de vouloir placer les mosquées dans des zones industrielles, comme il en est question à Payerne, est de nature à isoler et à stigmatiser les musulmans.

Pour contribuer à résoudre les différends, l'Union vaudoise des associations musulmanes organise une table ronde à Payerne le 12 janvier.

ATS