Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Didier Cuche (à gauche), Cesla Amarelle (au centre) et Guy Parmelin (à droite) soutiennent les Romands participant aux SwissSkills 2018, ces championnats des métiers. A Montreux, ils ont aussi loué la formation duale suisse.

KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

(sda-ats)

En vue des championnats suisses des métiers SwissSkills en septembre à Berne, les candidats romands se sont présentés samedi à Montreux (VD). Parrains de cette équipe, Guy Parmelin et Didier Cuche étaient présents. Tous deux ont loué la formation duale helvétique.

Tant le conseiller fédéral que l'ancien champion de ski ont effectué un apprentissage. Le premier dans le secteur de l'agriculture, le second comme boucher. Pour Guy Parmelin, cité dans le communiqué des organisateurs, "un apprentissage est un début de carrière et ouvre une multitude de portes" comme en témoigne son parcours.

Devant un public d'environ 400 personnes, Cesla Amarelle, conseillère d'Etat vaudoise en charge de la formation, a pour sa part estimé que le système éducatif suisse est "très performant". "La base de ce système de formation professionnelle est le partenariat entre les entreprises et les écoles. Celui­ci est hors pair dans le canton de Vaud", s'est-elle réjouie.

150 candidats

Les SwissSkills, ces championnats des métiers, se dérouleront du 12 au 16 septembre à Berne. Les meilleurs jeunes professionnels exerçant 135 métiers différents s'y affronteront. En outre, le public pourra découvrir une soixantaine de métiers sous forme de démonstrations.

Plus connus outre-Sarine, ces championnats attirent toujours plus de Romands. En 2014, ils étaient 114 participants. Cette année, il y en aura plus de 150, s'est ainsi exclamé David Valterio, membre de la direction de SwissSkills Berne.

Au total, les organisateurs annoncent 900 participants, 600 experts et 300 bénévoles ainsi que 60 associations professionnelles. D'un budget de 16,5 millions de francs, l’événement représente des dépenses de l'ordre de 15 à 20 millions pour les associations professionnelles. A noter que 73 % du budget du comité d’organisation est pris en charge par le secteur public.

www.swiss-skills2018.ch

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS