Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les sciences humaines souffrent de la concurrence des sciences dures. Parent pauvre lors de l'attribution des budgets, elles voient aussi leur utilité remise en question par les politiques, souligne l'Académie suisse des sciences humaines et sociales. Elle appelle mercredi à une vaste réforme dans un papier de position.

Celui-ci commence par rappeler l'importance des sciences humaines. Les disciplines qui traitent des arts, de la culture de tous les jours, de la langue, du droit, ou encore de la vie sociale, politique et religieuse transmettent "les compétences nécessaires pour surmonter les problèmes d'une société devenue culturellement plus hétérogène dans un monde globalisé".

La perception croissante de phénomènes internationaux renforce également l'intérêt de la société envers un savoir identitaire. Il est en outre faux de croire que seules les sciences dures participent à l'innovation, au progrès et à la croissance économique.

Malgré ces qualités, les sciences humaines ne peuvent, de par leur nature, pas prétendre aux mêmes succès médiatiques que les sciences naturelles, techniques et médicales, relève l'ASSH mercredi. L'évolution observée dans le champ de la recherche ces dernières années représente donc un défi particulier.

"Restructuration profonde"

Au lieu de rechercher la connaissance de façon générale, les chercheurs en sciences humaines et sociales s'orientent davantage vers les besoins des clients potentiels et vers une solution des problèmes sociaux actuels, peut-on lire dans le papier de position.

L'ASSH fait plusieurs recommandations visant à réduire le désavantage des sciences humaines face aux sciences dures. Elles portent sur l'enseignement, la recherche et la mesure de la qualité.

Par exemple, le manque de perspectives de carrière pour les diplômés, si l'on excepte le poste de professeur d'université, est un point noir pour l'encouragement de la relève.

L'ASSH espère stimuler la discussion dans les milieux intéressés avec son catalogue de propositions. Un projet concret a notamment été lancé dans les universités de Bâle et de Zurich.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS