Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

A la recherche de l'antidote au déclin de ses revenus, le "Washington Post" envisage à son tour de renoncer au tout-gratuit sur son site internet l'an prochain, comme l'ont également fait plusieurs journaux suisses. Mais, selon des analystes, le secteur va devoir se montrer plus inventif pour survivre.

S'il adoptait en 2013 une forme d'abonnement payant, comme l'a lui-même rapporté le journal jeudi, il rejoindrait plus de 300 journaux américains ayant déjà mis un pied dans ce système, selon le site News & Tech.

Sur le site du New York Times, par exemple, la consultation de 10 articles par mois est gratuite; au-delà, les lecteurs doivent s'abonner, pour 15 dollars par mois. C'est ce modèle que pourrait aussi adopter le "Washington Post".

En Suisse, l'"Aargauer Zeitung" a rejoint le mouvement samedi. Avant lui, "Le Temps", la "Neue Zürcher Zeitung" et les "Freiburger Nachrichten" font déjà payer certains contenus rédactionnels. Le "Blick" introduira une tarification au plus tard cet automne pour environ 20% de son offre en ligne. Chez Tamedia, certains contenus pourraient aussi devenir payants.

Warren Buffet y croit

Le milliardaire Warren Buffet veut croire dans un tel modèle. Lui qui a, à contre-courant, racheté cette année une soixantaine de journaux locaux, juge la diffusion gratuite des contenus écrits sur la Toile "insoutenable". Mais il reste vague quant à la solution du "péage": "Certains de nos journaux réalisent déjà des avancées en passant à quelque chose qui a plus de sens", a-t-il dit en juin.

Selon les analystes, la stratégie est prometteuse à condition que le contenu offert soit unique et de qualité, comme pour le "Wall Street Journal" (WSJ) et le "New York Times". Mais à en juger par le guichet départs (possibilité de départs volontaires) récemment annoncé au "New York Times", cela ne suffit pas.

Pour le "Washington Post", la question est, selon le consultant en médias et technologies Alan Mutter: "Si je suis déjà abonné au 'New York Times' et au 'WST', est-ce que je vais aussi m'abonner au 'Washington Post'?"

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS