Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - Le FC Sion ne pourra pas aligner ses recrues estivales ce dimanche face au Servette FC. La Swiss Football League (SFL) a, en effet, infligé cinq matches de suspension aux six joueurs concernés.
Stefan Glarner, Pascal Feindouno, José Goncalves, Gabri, Billy Ketkeophomphone et Mario Mutsch sont sanctionnés pour avoir saisi un tribunal civil. Pour la Commission de discipline de la SFL, une telle démarche viole les statuts de l'ASF.
Selon ces statuts, le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) est exclusivement compétent pour tous les litiges de droit civil touchant à l'ASF. En signant leur contrat de travail, les joueurs ont, selon la SFL, accepté cette préséance du TAS.
Selon la SFL, les joueurs étaient dans leur droit en demandant au tribunal de Martigny des mesures superprovisionnelles et provisionnelles pour jouer, mesures qui leur ont été accordées. En revanche, demander à ce même tribunal de se prononcer sur le fond de l'affaire est, pour la SFL, contraire aux réglements.
Le FC Sion a la possibilité de déposer un recours contre cette décision dans un délai de cinq jours. Un recours aura un effet suspensif après le premier match officiel - le déplacement à Genève de dimanche - qui suit la notification de la suspension.
Le prochain épisode de cette incroyable saga devrait intervenir d'ici une quinzaine. Le tribunal cantonal du Valais doit, en effet, statuer sur le recours déposé par la SFL contre les mesures provisionnelles accordées par le juge Nicolas Biner.

ATS