Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Les soins à domicile progressent contrairement aux séjours en EMS

En 2017, le nombre de résidents en EMS est resté stable par rapport à l'année précédente. En revanche, les soins à domicile progressent (photo d'illustration).

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

(sda-ats)

La prise en charge des personnes âgées à domicile a poursuivi sa progression en 2017. Le nombre d'heures dispensées dans ce cadre a augmenté de 7%, une tendance à la hausse observée depuis quelques années. Le nombre de résidents en EMS est resté lui stable.

En 2017, près de 350'000 personnes, dont 73% âgées de 65 ans et plus, ont bénéficié de prestations des services d'aide et de soins à domicile, a indiqué jeudi l'Office fédéral de la statistique (OFS). Durant cette même année, quelque 149'000 ont résidé en établissement médico-social (EMS), dont 15% pour un court séjour.

Le taux d'hébergement des personnes âgées de 80 ans et plus en EMS était de 22,5%, en légère diminution par rapport à 2016. Les valeurs les plus hautes ont été relevées dans les cantons orientaux et la Suisse centrale (SH, AR, UR, GL) ainsi qu'à Bâle-Ville, où plus d'un quart des 80 ans et plus vivaient dans un EMS.

Nombre de places stable

En 2017, 95'883 places (+0,6%) pour un hébergement en long séjour étaient disponibles dans 1561 établissements. Le nombre de places disponibles en EMS pour 1000 habitants de 65 ans et plus a diminué, à l'exception de certains cantons, dont Vaud, Genève, le Tessin et Bâle-Ville.

A l'inverse, le secteur du maintien à domicile n'a cessé de se développer. La dotation en personnel a augmenté de 6,6% par rapport à 2016, le nombre de clients de 3%, les prestations dispensées de 7,6% et les coûts engendrés de 5,8%.

Boom des privés

Les entreprises à but non lucratif ont totalisé environ 80% des emplois (18'018 plein temps, +4,3%) et de la clientèle (284'018, +1,6%). Mais ce sont les entreprises privées qui ont progressé le plus avec une augmentation de 24% des heures de soins et d'aide dispensées, contre 3% pour les entreprises à but non lucratif.

Les entreprises privées ont présenté la moyenne par an la plus élevée d'heures de soins par client (113), contre 51 pour les entreprises à but non lucratif et 26 pour les infirmiers/ères indépendants.

Dans le secteur spécifique de l'aide à domicile (ménage, repas, veilles, accompagnement, services de compagnie), les entreprises à but non lucratif ont même fourni moins de prestations qu'en 2016 (-1,1%), au contraire des entreprises privées qui ont connu une progression de 11,4%.

Plus de 12 milliards de francs

Pour 2017, les coûts totaux d'exploitation des EMS se sont élevés à 10,1 milliards de francs (+2,6% par rapport à 2016), soit 9122 francs par mois et par client. La part des coûts reconnus au sens de la loi sur l’assurance-maladie représente 43,1% du total.

L'ensemble des prestations fournies à domicile a coûté 2,45 milliards de francs (+5,8%), dont 42% (1036 millions) financés par les pouvoirs publics, 39% (971 millions) par les assureurs et 17% (410,4 millions) par les bénéficiaires de prestations. Les coûts engendrés par les services d'aide et de soins à domicile représentent en moyenne 584 francs par mois par client.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.