Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Prise de vue de Pékin mercredi, une ville plongée dans le smog

KEYSTONE/EPA/WU HONG

(sda-ats)

Le nombre de sources de pollution en Chine a augmenté de plus de la moitié en huit ans, a estimé jeudi le ministère chinois de l'environnement. Ce dernier entame une étude nationale pour évaluer les dégâts provoqués par plus de 30 ans de croissance sans entrave.

C'est la deuxième fois après 2010 que les autorités procèdent à un tel recensement, qui vise à identifier les menaces à l'environnement dans tout le pays. Cette nouvelle enquête doit s'achever en 2019.

D'après les estimations préliminaires, le nombre total de sources de pollution s'établit à 9 millions, dont 7,4 millions dans l'industrie, un million dans les zones rurales et 0,5 million dans les villes, a précisé Hong Yaxiong, le responsable de l'étude.

Le premier recensement du genre, effectué entre 2007 et 2009, avait identifié 5,9 millions de sources de pollution au niveau national. Les provinces industrielles côtières de Guangdong, Jiangsu et Zhejiang figuraient en haut de la liste.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS