Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les gravures de la première stèle sont apparues lors de son transport. A droite, la tête avec son collier matérialisé par deux traits curvilignes parallèles; au centre, les bras et les mains.

ARIA SA, Sion

(sda-ats)

Les stèles funéraires découvertes au début de l'été à Sion sont gravées. Ce qui en fait "une découverte majeure au niveau européen", a indiqué mercredi l'Etat du Valais.

En juin dernier, des archéologues ont découvert à Sion un dolmen daté de 3000 ans avant notre ère. Il se trouvait sous la riche nécropole celtique de Don Bosco.

Lors du déplacement des deux grandes dalles avec une grue, les experts ont constaté que les stèles étaient gravées. La première, qui a conservé la forme d'un corps humain, porte notamment un collier et les traces d'une ceinture stylisées; la seconde, dont la tête a malheureusement disparu, porte un décor particulièrement riche de colliers, de pendentifs en double spirale ainsi que la représentation d'une ceinture.

Nettoyés et étudiés

Ces chefs-d'oeuvre de la préhistoire "apporteront de précieuses informations sur les rituels funéraires, l'organisation sociale et la pensée symbolique" de cette époque, a souligné le canton dans un communiqué. Ils vont être nettoyés et étudiés.

"Les méthodes développées pour en assurer une observation complète et une conservation dans leur état de découverte permettront également de découvrir d'autres motifs encore cachés sous les résidus terreux ou visibles uniquement sous un éclairage particulier". La suite des fouilles sera consacrée à l'étude de la chambre funéraire et des ossements.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS