Toute l'actu en bref

Partisans de l'opposition rassemblés devant les bâtiments du gouvernement à Pretoria.

KEYSTONE/AP/DENIS FARRELL

(sda-ats)

Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées mercredi à Pretoria pour protester contre la politique menée par le président Jacob Zuma. Elles ont appelé à sa démission.

Vendredi dernier déjà, plus de 60'000 manifestants avaient répondu à l'appel de l'Alliance démocratique (DA), parti d'opposition qui réclame le départ du président à la suite du limogeage de son ministre des Finances, Pravin Gordhan.

La sanction prise contre ce ministre apprécié par les marchés financiers a provoqué des remous jusqu'au sein de l'ANC, qui gouverne l'Afrique du Sud depuis la fin du régime d'apartheid et les premières élections libres du pays, en 1994.

Motion de défiance

Le président Zuma, qui fêtait mercredi ses 75 ans, a déjà par le passé été confronté à des manifestations de rue, notamment après des soupçons de corruption, mais l'actuelle contestation semble le menacer plus directement.

L'opposition veut faire voter une motion de défiance au Parlement contre Jacob Zuma, dont le mandat court jusqu'en 2019.

Un vote est programmé mardi prochain, le 18 avril, mais l'ANC, qui a resserré les rangs autour de son président après un moment de flottement, devrait mettre l'initiative en échec.

ATS

 Toute l'actu en bref