Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Malgré des primes d'assurance maladie élevées, les Suisses paient près d'un tiers de l'ensemble des coûts de la santé de leur propre poche. En comparaison internationale, cette part est très importante.

En 2009, l'ensemble des dépenses de santé se montait en Suisse à 61 milliards de francs, dont 19 milliards sont portés par les ménages privés, indique une étude de l'observatoire suisse de la santé (Obsan) publiée mercredi dans la "Neue Zürcher Zeitung".

Les ménages privés prennent en charge une part importante des coûts occasionnés par un hébergement dans des établissements médico-sociaux. Ceux-ci absorbent 29% des 19 milliards des dépenses privées dans la santé. Les factures du dentistes suivent avec 19% de cette somme.

Ces coûts-là sont justement pris en charge par l'assurance de base dans la plupart des pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Mise en garde

Parmi les pays de l'OCDE, seuls les Mexicains et les Sud-Coréens paient plus pour les coûts de la santé. En Allemagne, la participation se monte à 13%, en France à 7% et aux Pays-Bas à 6%.

Les auteurs de l'étude mettent en garde contre les conséquences de la participation élevée des ménages dans les coûts de la santé. Selon des enquêtes réalisées en Suisse et citées dans le rapport, 4 à 5% des personnes interrogées renoncent, pour des questions d'argent, à consulter un médecin ou dentiste, à des médicaments ou à des traitements médicaux.

ATS