Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

En échange d'une réduction de primes, les Suisses seraient favorables à la collecte de données dans leur voiture . Cela pourrait réduire les accidents aussi (archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Environ 45% des Suisses seraient favorables ou plutôt favorables à l'obligation d'installer un appareil d'enregistrement de données (crash recorder) dans les voitures.

Sur le fond, deux tiers des personnes interrogées pensent qu'un tel accessoire peut apporter une aide précieuse à la reconstitution d'accident et donc à la question de la responsabilité, révèle vendredi un sondage représentatif réalisé par l'institut Marketagent pour le compte de comparis.ch.

Dans l'ensemble, les plus de 50 ans se montrent à la fois les plus disposés à embarquer un crash recorder dans leur véhicule et les plus favorables à une éventuelle obligation. Plus de 48% des 50 à 65 ans trouveraient "plutôt positive", voire "très positive" une obligation générale. Globalement, tous âges confondus, moins de 20% des sondés seraient "fermement opposés" à une obligation.

Toutefois, 70% des personnes interrogées estiment que les assureurs devraient récompenser par une réduction de primes l'installation d'un crash recorder. Ce taux est particulièrement élevé chez les Romands (près de 75%).

Andrea Auer, spécialiste de la mobilité chez Comparis, estime qu'imposer un appareil d'enregistrement présente potentiellement une chance pour les assurés. "Si le nombre d'accidents baissait du fait de l'installation obligatoire de crash recorders, les automobilistes pourraient à long terme bénéficier d'un abaissement des primes, en raison de coûts plus faibles pour les assureurs", dit-elle, citée dans le communiqué.

Le comparateur en ligne relève que ce sondage met en lumière le potentiel existant pour les assureurs. Actuellement, seuls Axa, Allianz et la Mobilière utilisent ce genre de dispositifs auprès des jeunes conducteurs, sur une base volontaire.

D'après la compagnie Axa, les jeunes conducteurs ayant installé un appareil d'enregistrement ont causé 15% d'accidents en moins que les autres conducteurs de la même tranche d'âge dépourvus du système.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS